La démocratie corinthiane contemporaine : un mythe ?

L’histoire est sans doute noble. Plus que des athlètes, les joueurs des Corinthians ont été de véritables combattants en faveur de la démocratie et de la liberté. Mais, sans tomber dans un romantisme culturel qui ferait de tout corinthiano un activiste des droits de l’homme, quel serait l’héritage du mouvement dans un contexte politique de menace autoritaire, avec Bolsonaro au pouvoir ?

Lire la suite

À quand la fin du Ballon d’Or ?

Le 2 décembre 2019 a eu lieu la cérémonie de remise du Ballon d’Or. Avec un public toujours en baisse depuis la polarisation entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. La dernière édition sans la présence de l’un de ces deux joueurs parmi les finalistes date de 2007. Tout en partant du principe qu’une partie de ceux qui jugent n’ont ni le temps ni les moyens de regarder tous les matchs de chaque grand club et que ceux qui regardent ont de moins en moins d’intérêt pour la compétition, pourquoi continuons-nous toujours à chercher un meilleur joueur ?

Lire la suite

Îles Caïmans – Îles Vierges américaines : le « paradifisco »

Iles Caïmans – Iles Vierges américaines : une affiche qui attire davantage l’attention des investisseurs aux recettes douteuses que celle des passionnés de football. Ce match nous donne l’opportunité de mieux connaitre deux champions, non pas de la CONCACAF, les deux étant en Ligue C, mais de l’évasion fiscale. Deux territoires rattachés à deux grandes puissances mondiales et deux politiques fiscales similaires qui bénéficient aux élites économiques du globe.

Lire la suite

Au Chili, où le football n’est plus l’opium du peuple

Depuis le jeudi 17 octobre 2019, les Chiliens sont dans les rues pour manifester contre le gouvernement de Sebastian Piñera. Le président n’hésite pas à utiliser le football de sorte à contenir les protestations, mais se heurte aux prises de positions pro-manifestations de plusieurs stars du football chilien.

Lire la suite

Le football au Brésil: d’un sport d’élite à la légende Pelé

Nous sommes en 1894. Charles Miller, jeune brésilien d’origine anglo-saxonne, revient de ses études en Europe à l’âge de vingt ans. Dans son sac à dos, se trouvent deux vieux ballons, des crampons et quelques maillots usés. C’est ainsi qu’arrive à São Paulo le sport qui deviendra la marque de l’artiste brésilien. Loin de ressembler physiquement au grand roi Pelé, le père du football brésilien est l’incarnation du sport dans son pays : un football blanc, européen et d’élite.

0 Partages
Lire la suite